Les 10 pires lieux communs que sortent tous les bobos

lieux communs gauchistes

Partagez cet amalgame avec vos amis gauchistes !

Discuter avec un bobo ne sert pas à grand chose. Là où un vrai communiste, entre 2 joints, peut éventuellement arriver à nous apprendre deux ou trois trucs sur le socialisme révolutionnaire originel, le bobo gît quant à lui au fond d’une Fosse des Mariannes conceptuelle de laquelle rien d’autre que des lieux communs usés jusqu’à la corde ne peut s’échappper.

1 – « Notre sang est de la même couleur »

Oui, celui des zèbres et des chèvres aussi. Et alors ?

2 – « Nous sommes tous des citoyens du monde »

Le mépris des frontières géographiques est typique du libéral-libertaire. En apôtres de l’unification commerciale de l’humanité, ils ne peuvent reconnaître de patrie que dans le grand marché mondial sans frontières. Allez expliquer à un habitant de n’importe quel pays non ravagé par le cancer gauchiste que vous êtes un citoyen du monde, pour rire.

3 – « Ne tombons pas dans les théories du complot »

Pour un gauchiste, le fait que certains groupes d’influence puissent avoir des intêrets malveillants allant à l’encontre de l’intérêt général relève du complotisme. Qu’importe que les complots aient ponctué 2000 ans d’histoire politique, les maux dont souffre la société aujourd’hui ne peuvent être que le fruit du hasard.

4 – « Quelles sont vos chiffres ? »

aymeric caron quelles sont vos sources

Faites une remarque de bon sens sur n’importe quel sujet pour lequel la France interdit d’avoir des statistiques fiables par souci de non-discrimination (il semblerait que la vérité soit discriminatoire), tout bon gauchiste exigera que vous lui exposiez vos chiffres. Exemple :

– « Tiens, ce matin j’étais le seul blanc sur tout le quai de la gare RER d’Aulnay-Sous-Bois. »

– « Quels sont tes chiffres ??! »

Notez bien que votre vue, votre ouïe ou votre odorat ne sont pas des sources acceptables.

5 – « Il ne faut pas généraliser ! »

Une variante du fameux « padamalgam ». Ce qu’il y a de pratique avec les généralités, c’est qu’elles sont valables dans 90% des cas, d’où leur nom. Ainsi, il est plutôt sain de se fier aux stastistiques lorsqu’elles sont si implacables… Généralisons encore et toujours !

6 – « Tu fais le jeu des extrêmes ! »

Si vous ne votez pas, que vous votez mal, ou pire encore que vous amalgamez, il se trouvera toujours un bobo pour vous informer que vous faites le jeu des extrêmes. Pour le coup, ils sont perspicaces : nous faisons le jeu des extrêmes, et avec plaisir !

7 – « Ca rappelle les heures les plus sombres de notre histoire »

Sans doute leur lieu commun favori. Il n’y a rien de tel qu’un gauchiste qui prend un ton solennel pour décréter que telle ou telle banalité lui rappelle lézeurléplusombres et lui donne la nausée. Comme le dit très justement ce bon vieux H2L : « Les cosmopolites ont sans arrêt envie de vomir, alors que c’est eux qui sont gerbants ! »

8 – « On n’a quand même pas à se plaindre… »

Essayez d’avoir une conversation sérieuse avec un bobo sur le triste état du monde, il vous rétorquera que notre confort matériel est tel qu’il est malvenu de se plaindre. Comme si l’accumulation de gadgets avait éradiqué la souffrance et l’aliénation. Mais le bobo, qui ne trouve son salut que dans le monde matériel, nage dans le monde néo-capitaliste comme un poisson dans l’eau.

9 – « Il est interdit d’interdire ! »

Près de 50 ans après les funestes évènements de Mai 68, la génération Charlie est encore bloquée sur ces slogans libertaires ringards de jouisseurs égoistes. Laisser libre-cours à toutes les déviances et tolérer l’intolérable, tel est le modèle civilisationnel (qui était voué à l’échec avant même sa naissance) que les plus malades d’entre eux défendent encore. Le seul espoir avec les Charlies, c’est qu’ils n’en ont plus pour très longtemps.

 

10 – « Les immigrés font le boulot dont les Francais ne veulent pas »

mineurs, immigration, gauchistes

C’est bien connu, les Francais ont toujours refusé de mettre les mains dans le cambouis. La France n’avait ni mines ni usines jusqu’aux années 60… Normal, puisque ce sont les immigrés qui ont fait la France !

 

 

Partagez cet amalgame avec vos amis gauchistes !

Vous aussi, amalgamez :